Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vivre - Espérer - Participer

Réflexion des membres de l'Action Catholique Ouvrière du diocèse de Cambrai à l'approche des importantes échéances électorales

 

Cette année le comité diocésain A C O. a proposé aux différents secteurs (Douai – Valenciennes/Denain – Cambrai - Maubeuge) et à leurs équipes de faire révision de vie sur le politique, s’appuyant sur des rencontres régulières d’engagés politiques à l’initiative de l’A C O, et cela, dans la perspective des élections.  

partage equipe ferrière partage equipe ferrière  

 

Ces révisions de vie ont  permis  de réfléchir sur l’engagement, sur des priorités à définir aujourd’hui et sur un projet de société.

Une parole a été écrite et  diffusée, intitulée : « 2007, exprimer nos choix : vivre, espérer, et participer ».

 

Elle témoigne du message de dignité et de fraternité de l’Evangile, une parole ouverte qui invite au dialogue.

 
 
 
 
 
logo aco logo aco           

EN 2007

 

EXPRIMER NOS CHOIX

 

Vivre – Espérer - Participer

 
 

Nous avançons vers d’importantes échéances électorales. Nous allons nous prononcer sur presque toutes les instances du pays, en fonction de ce que nous vivons, des analyses que nous faisons, et des aspirations légitimes que nous portons.

 

 

Ce que nous vivons :

 

Chrétiens, et membres de l’Action Catholique Ouvrière, nous sommes engagés sous diverses formes dans la construction de la société, en étant actifs dans les organisations syndicales et associatives, et présents dans les quartiers, et pour certains d’entre nous, engagés dans des partis politiques.

Nous constatons que beaucoup de droits élémentaires (santé, emploi, logement, retraites) ne sont plus assurés d’une manière satisfaisante pour une partie croissante de la population : l’accès à l’emploi est source de graves angoisses, d’autant plus que les nouvelles formes d’emploi augmentent la précarité et accroissent les inégalités (intérim, CNE, CDD, Temps partiel, …). L’impossibilité pour les jeunes de se projeter dans l’avenir pose question. Le logement est devenu un luxe pour des travailleurs, une marchandise juteuse. Même le logement « social » n’est pas accessible à tous.

 

 

Des aspirations légitimes :

 

Il faut réorienter l’économie au service de l’homme. Il faut en finir de traiter l’homme comme une marchandise et l’argent comme le but ultime de l’économie.

Pour nous, membres de l’ACO, nous posons avec force quelques exigences incontournables :

  • Les choix économiques et politiques doivent donner les moyens pour que chacun(e) ait un emploi, avec des revenus qui permettent de subvenir à ses besoins élémentaires et à ceux de sa famille, dans le respect de l’environnement : se loger, se nourrir, se soigner, s’éduquer, se cultiver… « Il n’est pas concevable que des entreprises fassent des bénéfices, licencient alors que tant de gens n’arrivent pas à s’en sortir » !

 

  • Les jeunes doivent trouver leur place dans notre société avec des perspectives de formation adaptée, accompagnée. Il faut une reconnaissance des leurs stages, permettant une insertion dans le monde du travail.

 

  • Le logement est la condition de l’insertion, le lieu d’épanouissement de la famille…

 

  • Les solidarités intergénérationnelles sont indispensables afin que chacun apporte le dynamisme et son savoir faire dans la construction d’une société plus fraternelle.

 

  • Afin de traiter avec justice, respect et dignité les personnes et les familles qui émigrent chez nous, cela exige l’abrogation de certaines lois indignes de notre pays, votées ces dernières années. Cela appelle de nouveaux liens de partenariat avec les pays d’origine basés sur le développement et la solidarité internationale.

 

  • Toutes les populations doivent bénéficier des mêmes moyens et qualité de vie, quelques soient les lieux ou les villes qu’elles habitent : écoles, logements, services publics, animations, espaces culturels, …

 

  • Chacun doit pouvoir participer à une démocratie de territoire : la citoyenneté au quotidien doit être inscrite au cœur de tous les projets. Le vivre ensemble doit être l’affaire de tous. Ce doit être aussi une volonté politique.

 

               

Nous avons notre place à prendre

 

Ne laissons pas les autres décider à notre place. Nous avons notre mot à dire pour l’organisation de la vie en société, la répartition des richesses, l’avenir des jeunes, les choix économiques, les relations avec les autres pays, la paix dans le monde.

Pour nous, membres de l’ACO, Dieu a confié cette terre pour qu’elle soit vivable pour tous, fraternelle et solidaire. Dieu n’est pas étranger à nos aspirations à vivre mieux. Il entend le cri de ceux qui souffrent et nous appelle à relever le défi d’une terre où la dignité de l’homme et la dignité de fils de Dieu se rejoignent.

Il n’y a aucune fatalité à l’accroissement des inégalités. Avec l’élection présidentielle et les élections législatives, nous sommes placés devant un véritable choix de société : Ou nous nous orientons vers une société plus solidaire, ou nous nous enfonçons dans une société où seuls les meilleurs pourront réussir. Notre combat, c’est que, tous, nous puissions vivre dignement et nous épanouir dans une société qui respecte les besoins et la dignité de chaque personne, de chaque famille. L’activité politique n’est pas réservée à une élite. Nous avons tous notre place à prendre pour redonner goût à l’avenir. Voter, c’est indispensable, c’est essentiel ! Mais il y a aussi de multiples manières de vivre la citoyenneté : participer aux débats politiques, nous engager dans la vie quotidienne avec d’autres dans les mouvements, les organisations et associations qui refusent la fatalité et ouvrent des chemins de justice, de fraternité et de paix.

 

 

Comité Diocésain de l’ACO de Cambrai

Avril 2007

 

Contact : Brigitte Rausenberger (Responsable Diocésaine)

                 jean-marie.rausenberger@club-internet.fr

 
 

Article publié par Gloria MOREIRA • Publié Mercredi 11 avril 2007 • 6643 visites

Actualités de l'Eglise

Thème de la Journée mondiale des communications sociales 2018
La prochaine Journée mondiale des communications sociales, dimanche 13 mai 2018, aura pour thème...

Mgr Nicolas Souchu, nommé évêque d’Aire et Dax
Le Pape François a nommé ce mercredi 15 novembre, Mgr Nicolas Souchu évêque du diocèse...

Nouvelle traduction du Notre Père
Le 3 décembre 2017, premier dimanche de l’Avent, une nouvelle traduction du Notre-Père entrera...

Décès du cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille
Le cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite du diocèse de Marseille, est décédé dans sa...

Commentaires du dimanche 19 novembre
19 novembre 2017, 33e dimanche du Temps Ordinaire, commentaires des lectures bibliques,...

Haut de page